Chronique des fouilles en ligne
Respecter   tous les
  au moins un
critère(s) de recherche    Plus une Moins une Remise à zéro

STAVROS
Cartographie Impression Impression
Informations générales
Numéro de notice 6443
Année de l'opération 2010
Date de modification 2018-06-08
Nature de l'opération Fouille - Sauvetage
Institution(s) XVIe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques
Notice
Dans la commune de Stavros, dans la région de Volvi, I. Karliampas (XVIe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques) a mené en 2010 une fouille de sauvetage au cours de laquelle on a mis au jour 19 tombes. On compte 11 tombes à ciste à couverture de dalles de marbre, contenant plus d’une sépulture, sept tombes à tuile (trois sépultures d’adultes et quatre sépultures d’enfants) et enfin une tombe à ciste contenant la sépulture d’un nourrisson, et constituée de fines dalles de marbre. Les tombes à ciste maçonnées ont pu être datées de l’époque protobyzantine.
Dans la partie orientale du terrain, on a découvert les vestiges d’un édifice de grandes dimensions à deux pièces, orienté Est-Ouest. Le sol des pièces est dallé de galets et la fouille a révélé trois états de construction. Cet édifice appartient à la phase d’occupation du site la plus ancienne et date de l’époque romaine. Au-dessus du mur de cloison entre les deux pièces, on a dégagé un four de potier de l’époque byzantine. Il est de forme circulaire et seule sa chambre de chauffe est préservée (sol en dalles de terre cuite et pourtour extérieur en moellons, tuiles et fragments de vases, aucune élévation). L’embouchure du four était tournée vers le Nord.
Dans la partie Ouest du terrain, on a mis au jour une canalisation en terre cuite qui a été détruite par endroits par l’installation des tombes.
Mots-clés Canalisation - Four - Installation hydraulique - Maison - Nécropole - Sépulture
Chronologie Antiquité - Romaine - Période byzantine - Protobyzantine
Bibliographie
Référence bibliographique

AD 65 (2010) B2, p.  1227-1229.

Auteur de la notice EfA
AVERTISSEMENT
La Chronique des fouilles en ligne ne constitue en aucun cas une publication des découvertes qui y sont signalées.
L'EfA et la BSA ne peuvent délivrer de copie des illustrations qui y sont reproduites et dont ils ne détiennent pas les droits.