Chronique des fouilles en ligne
Respecter   tous les
  au moins un
critère(s) de recherche    Plus une Moins une Remise à zéro

TRIKALA
Cartographie Impression Impression
Fig. 1
Fig. 2
Informations générales
Numéro de notice 6381
Année de l'opération 2009
Date de modification 2018-04-04
Nature de l'opération Fouille - Sauvetage
Institution(s) XXXIVe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques
Notice
À Trikala, D. Athanasiou (XXXIVe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques) a mené en 2009 une fouille de sauvetage à l’angle des rues Metaxa et Koumoundourou, sur le terrain Daskalopoulos-Papasteriadi et al., et a mis au jour des vestiges de maisons hellénistiques ayant subi des réparations à l’époque romaine, ainsi que la rue antique qui les séparent (fig. 1).

La rue antique, orientée Nord-Sud, est préservée sur une longueur de 19 m, pour une largeur de 4,85 m. On a dégagé une importante couche de tuiles (dont deux tuiles entières) et de la céramique.

La maison qui se trouve à l’Est de la rue est constituée de cinq pièces ; la pièce Nord donne sur la rue. Les pièces sont probablement disposées autour d’une cour à l’intérieur de laquelle on a dégagé deux structures circulaires (diam. 2,40 m et 1,10 m respectivement ; fig. 2) appartenant à une phase d’occupation de l’époque romaine. Sous les fondations des murs de la pièce Nord, on a repéré des vestiges de murs ayant une orientation différente et attestant une phase de construction antérieure de l’édifice. La pièce 2 a livré une couche de destruction étendue composée en grande partie de tuiles, de fragments de dalles de pavement et de lambeaux de mortiers provenant probablement de sols. Dans l’angle Nord-Est de la pièce, sous la couche de destruction, on a mis au jour de la céramique commune romaine en place, dont un vase comportait une inscription latine. On a également recueilli des indices de présence d’un atelier de potier appartenant à une phase plus ancienne, à cheval entre les pièces 2 et 3 : sédiments rouges et noirs, fragments de céramique et de tuiles, d’argile cuite et des pernettes.

À l’Ouest de la rue, les vestiges de construction appartiennent à au moins trois phases, mais les murs sont conservés de manière si fragmentaire qu’on ne peut que difficilement restituer le plan des pièces.

On a recueilli de la céramique commune, ainsi que des unguentaria, des tessons de vases de type West Slope, de la céramique à relief, de la céramique à vernis noir, des fragments de figurines, notamment des protomés féminines, de l’époque hellénistique. On mentionne aussi une plaque votive en argile à relief avec une représentation d’Hermès et une inscription fragmentaire : ωΓΕΝ (peut-être ΕΡΜωΓΕΝΟΥΣ ?) et une autre plaque circulaire en argile à relief avec une représentation d’une figure vêtue, en mouvement et tenant des objets. La céramique trouvée en place dans la pièce 2, sous la couche de destruction, date de l’époque romaine, dont notamment un plat avec une inscription latine. Sur les 23 monnaies, on a identifié une monnaie de bronze de Larissa datée de 400-344 av. J.-C.
Mots-clés Figurine - Habitat - Inscription - Maison - Monnaie - Sculpture - Voierie
Chronologie Antiquité - Hellénistique - Romaine
Bibliographie
Référence bibliographique AD 64 (2009), B1, p. 602-603.
Auteur de la notice EfA
AVERTISSEMENT
La Chronique des fouilles en ligne ne constitue en aucun cas une publication des découvertes qui y sont signalées.
L'EfA et la BSA ne peuvent délivrer de copie des illustrations qui y sont reproduites et dont ils ne détiennent pas les droits.