Chronique des fouilles en ligne
Respecter   tous les
  au moins un
critère(s) de recherche    Plus une Moins une Remise à zéro

COPAÏS. - Grotte de Sarakinos
Cartographie Impression Impression
Informations générales
Numéro de notice 6273
Année de l'opération 2011
Date de modification 2018-01-10
Nature de l'opération Fouille - Spéléologie
Institution(s) Éphorie de Paléoanthropologie et de Spéléologie de Grèce méridionale
Notice
Au Nord d'Akraiphnio et à l’extrémité orientale du bassin du lac Copaïs, A. Sampson et S. Katsarou (Éphorie de Paléoanthropologie et de Spéléologie de Grèce méridionale) rendent compte des fouilles menées en 2010 et 2011 dans la grotte de Sarakinos. Les travaux ont concerné les sondages A, Δ (D), Γ (C), Ζ (F) et H, ouverts au cours des précédentes campagnes de fouilles dans un même secteur au pied de la paroi méridionale de la grotte. Ils ont permis de révéler des sols d’utilisation et des couches allant de l’Helladique Moyen au Paléolithique. Parmi les traits saillants relevés dans les sondages Γ (C) et Ζ (F), respectivement au centre et au Nord de l’espace fouillé, on peut noter la présence de foyers et d’une fosse de stockage datant de la transition Néolithique Ancien – Néolithique Récent, des fragments de figurines en terre cuite, ainsi que trois figurines en marbre et une pierre votive (akrolitho) du début du Néolithique Récent. Dans le sondage E, on signale la présence d’un grand nombre de graines carbonisées contenues dans une fosse à proximité d’un foyer, dans une couche du Néolithique Récent. Dans le sondage A, sous des couches du Néolithique Moyen, des niveaux du Mésolithique ont livré de l’outillage en pierre et des restes de faune. Dans le sondage Δ (D), à l’extrémité occidentale de l’espace fouillé, on a mis au jour sur une large surface un foyer d’époque paléolithique, installé sur le sol naturel de la grotte. Il était accompagné de nombreux restes fauniques, ainsi que d’artéfacts en silex et en radiolarite semblables au matériel issu du sondage B, au Nord-Ouest de l’espace fouillé et daté de la transition entre Paléolithique Moyen et Paléolithique Supérieur (pointes Levallois et éclats provenant d’un débitage centripète). Les couches supérieures, du Paléolithique et du Mésolithique, recelaient essentiellement des restes microfauniques (mammifères et oiseaux). Dans le sondage H, les couches supérieures remontaient à l’Helladique Moyen et à l’Helladique Ancien : dans cette dernière, on signale la découverte de plusieurs outils en bronze (2 hachettes et 2 burins). Plus bas, les couches du Néolithique Récent II contenaient une grande quantité de céramique et de figurines, dont l’une représentant un taureau. Enfin dans le sondage Ζ (F), au centre de l’espace fouillé, on a mis au jour des couches du Néolithique Récent II contenant là encore beaucoup de céramique et de figurines brisées, ainsi qu’un foyer autour duquel se trouvaient des vases et des figurines intacts.
Mots-clés Figurine - Flore - Grotte - Habitat - Métal - Os - Outillage/armement - Pierre
Chronologie Paléolithique - Mésolithique - Néolithique - Âge du bronze - Bronze moyen
Bibliographie
Référence bibliographique AD 66 (2011), B2, p. 1061-1064.
Auteur de la notice EfA
AVERTISSEMENT
La Chronique des fouilles en ligne ne constitue en aucun cas une publication des découvertes qui y sont signalées.
L'EfA et la BSA ne peuvent délivrer de copie des illustrations qui y sont reproduites et dont ils ne détiennent pas les droits.