Chronique des fouilles en ligne
Respecter   tous les
  au moins un
critère(s) de recherche    Plus une Moins une Remise à zéro

MOLYVOTI. - Strymè antique
Cartographie Impression Impression
Fig. 1
Informations générales
Numéro de notice 6182
Année de l'opération 2016
Date de modification 2017-10-11
Nature de l'opération Étude
Institution(s) American School of Classical Studies at Athens
Fiche(s) associée(s) 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Notice
Près de Molyvoti, au Sud-Ouest de Komotini, N. T. Arrington (ASCSA/Princeton University), D. Terzopoulou et M. Tasaklaki (Ephorie des Antiquités du Rhodope) et Th. F. Tartaron (ASCSA/University of Pennsylvania), ont mené en 2016 une mission d’étude des données de fouilles dans le cadre du programme « Molyvoti, Thrace Archaeological Project ».
Outre l’étude de l’ensemble du mobilier, l’étude des vestiges de la maison de la Gorgone a livré de nouvelles informations (fig. 1) : on a trouvé de la céramique qui remonte aux VIe et Ve siècles av. J.-C., sans relation avec des constructions. La maison elle-même est fondée au IVe s., probablement vers 375 av. J.-C., au moment de la mise en place du plan urbanistique. La maison est occupée jusqu’à la fin du IVe s. et peut-être au début du IIIe s. av. J.-C. et est réoccupée au IVe s. apr. J.-C.
L’étude micromorphologique menée en 2016 a montré qu’il y avait trois sols superposés dans certaines pièces de la maison de l’époque classique et qu’il y a eu plusieurs transformations au cours du IVe s. (sols rehaussés et nouveaux murs).
Le puits fouillé en 2015 a été remblayé en 350 av. J.-C. en une seule fois. Après le comblement du puits, la maison a continué d’être occupée.
Mots-clés Installation hydraulique - Maison - Puits
Chronologie Antiquité - Classique - Hellénistique - Romaine
Bibliographie
Référence bibliographique D’après le rapport de mission à Strymè en 2016, remis par Arrington, N.T. et alii.
Auteur de la notice EfA
AVERTISSEMENT
La Chronique des fouilles en ligne ne constitue en aucun cas une publication des découvertes qui y sont signalées.
L'EfA et la BSA ne peuvent délivrer de copie des illustrations qui y sont reproduites et dont ils ne détiennent pas les droits.