Chronique des fouilles en ligne
Respecter   tous les
  au moins un
critère(s) de recherche    Plus une Moins une Remise à zéro

ARGILOS
Cartographie Impression Impression
Fig. 1
Fig. 2
Informations générales
Numéro de notice 6178
Année de l'opération 2016
Date de modification 2017-10-10
Nature de l'opération Fouille - Programmée
Institution(s) Canadian Institute in Greece
Éphorie des antiquités de Serres
Fiche(s) associée(s) 2000 - 2005 - 2010 - 2011 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Notice
À Argilos, J. Perreault (Institut Canadien en Grèce) et Z. Bonias (Éphorie des antiquités de Serres) ont mené en 2016 une nouvelle campagne de terrain qui avait comme objectif principal la fouille et les travaux de consolidation et de protection du complexe commercial et des bâtiments mitoyens (terrain Koutloudis).
Dans le bâtiment L (fig. 1), la fouille de trois pièces s’est poursuivie : L8, L11 et L12. Dans la pièce L8, il s’agissait de dégager l’autre moitié de la pièce : on y a relevé la présence de plusieurs fragments travaillés de bois de cerf, indiquant que des objets de ce matériau y étaient fabriqués et probablement vendus. La pièce L11 a livré une banquette accolée au mur arrière. À droite de l’entrée, dans l’angle Sud-Est, on a mis au jour un fond d’amphore et le support d’une deuxième, en place, ainsi que le couvercle en schiste d’un pithos. Contrairement aux autres pièces, l’entrée de celle-ci est légèrement décalée vers l’angle Sud-Ouest. Enfin, la pièce L12 renfermait une plateforme, à l’angle Sud-Est, constituée de pierres plates et de grosses briques d’argile, peut-être les restes d’un four.
Dans le complexe P (fig. 2), qui se trouve dans le prolongement du bâtiment L, la fouille s’est concentrée sur la pièce P1, équipée d’un seuil en marbre et d’un dallage de gros galets. Au milieu du côté Ouest, on a dégagé un support rectangulaire. Au centre de la pièce, on a trouvé une tuile laconienne posée à plat, ainsi que sept couvercles circulaires en schiste empilés et formant un socle. Autour de ces éléments on a trouvé les fragments d’un loutérion en céramique.
Dans le bâtiment Q, une maison à étage, on a entamé la fouille de la pièce Q1. Au rez-de-chaussée, près de l’entrée, on a dégagé une baignoire complète le long du mur Ouest. La baignoire pouvait être vidée de son contenu au moyen d'une canalisation triangulaire qui traversait le mur directement dans la rue. Le long du mur Est, deux marches indiquent l'existence d’un escalier vers l’étage. À l’arrière de la pièce, des murets divisent l’espace en deux réduits, dont le sol était jonché de débris d’amphores et autres vases de stockage.
À l’arrière du bâtiment L, on a dégagé les cinq pièces orientales du bâtiment H. Ces pièces comportent une division interne matérialisée par un mur Est-Ouest et sont ouvertes sur le côté Sud, sur le passage étroit à l’arrière du bâtiment L. La pièce H12 était recouverte d’une épaisse couche de déchets culinaires (coquillages et ossements), si bien que le sol n’a pas été atteint. La pièce H11 a livré un petit foyer rectangulaire construit en petits moellons. La pièce H10 est différente des autres : son entrée décentrée à l’angle Sud-Est de la façade donne sur un passage dallé qui mène vers une petite pièce rectangulaire à l’arrière. Une seconde pièce longe le passage dallé à l’Ouest, mais l’accès n’est pas encore clair. Un petit réduit (H10-3), construit entre H09 et H10 pourrait être une cage d’escalier menant à l’étage de H10. Enfin, la fouille de l’espace avant de ce qui paraît être une pièce double  a livré les restes d’un loutérion.
Mots-clés Espace commercial - Four - Installation hydraulique - Minéraux - Os - Stoa
Chronologie Antiquité
Bibliographie
Référence bibliographique D’après le rapport de fouilles à Argilos en 2016, remis par J. Perreault et Z. Bonias.
Auteur de la notice EfA
AVERTISSEMENT
La Chronique des fouilles en ligne ne constitue en aucun cas une publication des découvertes qui y sont signalées.
L'EfA et la BSA ne peuvent délivrer de copie des illustrations qui y sont reproduites et dont ils ne détiennent pas les droits.