Chronique des fouilles en ligne
Respecter   tous les
  au moins un
critère(s) de recherche    Plus une Moins une Remise à zéro

HALOS. - Magoula Plataniotiki
Cartographie Impression Impression
Fig. 1
Fig. 2
Fig. 3
Fig. 4
Fig. 5
Fig. 6
Fig. 7
Fig. 8
Fig. 9
Informations générales
Numéro de notice 6173
Année de l'opération 2016
Date de modification 2017-10-09
Nature de l'opération Fouille - Programmée
Institution(s) The Netherlands Institute at Athens
Éphorie des antiquités de Thessalie
Notice
À l’Est de la ville hellénistique de Halos, une équipe dirigée par V. Stissi (Institut Néerlandais à Athènes) et V. Rontiri (Éphorie des antiquités de Thessalie) ont mené en 2016 une nouvelle campagne sur le site de Magoula Plataniotiki (fig. 1), où on connaissait l’existence de la ville pré-hellénistique depuis le XIXe s. Sept sondages ont été implantés dont cinq ont été fouillés en 2016 (fig. 2) ; ils ont permis de confirmer la présence de constructions visibles en photographie aérienne et en prospection géophysique. Deux à trois phases d’occupation ont été identifiées et indiquent que la ville était densément peuplée et organisée avec une stratigraphie complexe.
  • Le sondage 5, au Nord-Est du site (fig. 3), a livré des niveaux supérieurs très perturbés, avec un alignement de galets et de petites pierres, probablement les fondations d’une cabane moderne.
  • Le sondage 4, ouvert lors de la précédence campagne, a été étendu vers l’Ouest et vers le Sud en 2016. Il a livré une couche supérieure de l’époque hellénistique (IIIe s. av. J.-C.), qui correspond à celle qui est présente sur tout l’espace central de la magoula. Cette couche est bien conservée dans ce sondage qui a livré un espace pavé délimité par deux murs parallèles, le mur Nord (long. 6 m) et le mur Sud (long. 5,60 m) séparés par une distance de 3,60 m. Au Nord et au Sud des murs, l’élargissement du sondage a permis de dégager deux nouvelles pièces ainsi qu’un deuxième mur, en contact avec le mur Sud.
  • Le sondage 7 a été implanté  au Sud-Ouest du sondage 4, dans une zone où des constructions avaient été vues en photographie aérienne et en prospection géophysique (fig. 4). On a mis au jour une surface compacte et pavée, pleine de galets de tailles diverses et de tessons usés : elle a été identifiée à une rue antique qui se dirige vers le noyau du site, à l’Est. C’est donc à cet endroit que se situe la limite occidentale de l’habitat.
  • Le sondage 6 (fig. 5), le plus à l’Est, a livré une grande construction orthogonale au Nord-Est de la magoula. Les vestiges avaient été vus en prospection : deux constructions orthogonales avec des subdivisions internes (fig. 6). Contrairement à l’orientation Nord-Sud/Est-Ouest qui prévaut sur le site, les constructions de ce secteur sont obliques, orientées Nord-Ouest/Sud-Est. Ce qui ressemblait fortement à des murs dans les images de prospection, étaient en fait des pavements de galets, définissant des ruelles entre des bâtiments très rapprochés. Le niveau supérieur de ces ruelles a livré du mobilier daté de l’époque classique tardive, ce qui suggère que les constructions hellénistiques ne se trouvaient que sur le noyau du site et que les îlots « obliques » n’ont pas été reconstruits après l’époque classique.
  • Dans la partie occidentale du sondage 3, on a dégagé le parement monumental d’un mur en blocs pseudo-taillés (fig. 7-9). Le mur est conservé sur une hauteur de 1,50 m et semble avoir servi de soutènement pour une terrasse artificielle aménagée autour d’un empierrement. Le mur se poursuit en direction du sommet de la magoula. Il semble qu’il se recoupait avec un mur ultérieur qui appartenait vraisemblablement à un grand bâtiment. À l’arrière du premier mur, la fouille a révélé qu’une fosse remplie de pierres s’est installée sur une autre fosse également remplie de pierres. Il n’y avait aucun élément permettant de dater cette structure plus précisément (époque hellénistique). La fonction de ce bâtiment reste pour le moment inconnue.
Mots-clés Habitat - Voierie
Chronologie Antiquité - Classique - Hellénistique
Bibliographie
Référence bibliographique
D’après le rapport de fouilles à Halos – Magoula Plataniotiki en 2016 de l’Institut Néerlandais à Athènes.
Auteur de la notice EfA
AVERTISSEMENT
La Chronique des fouilles en ligne ne constitue en aucun cas une publication des découvertes qui y sont signalées.
L'EfA et la BSA ne peuvent délivrer de copie des illustrations qui y sont reproduites et dont ils ne détiennent pas les droits.