Chronique des fouilles en ligne
Respecter   tous les
  au moins un
critère(s) de recherche    Plus une Moins une Remise à zéro

MARONÉE. - Paliochora
Cartographie Impression Impression
Informations générales
Numéro de notice 6168
Année de l'opération 2006
Date de modification 2017-07-28
Nature de l'opération Fouille - Sauvetage
Institution(s) 12e éphorie des antiquités byzantines
Notice
À Paliochora, près de Maronée, S. Doukata (12e éphorie des antiquités byzantines) a poursuivi en 2006 la fouille de la basilique protobyzantine et de l’habitat médiobyzantin qui s’est installé au-dessus de ses ruines. La fouille s’est poursuivie dans l’espace du bêma, à l’Ouest de l’abside, où l’on avait mis au jour des sépultures médiobyzantines, installées à l’extrémité de deux rues contemporaines qui suivaient les axes du monument. Des blocs de marbre dispersés plus anciens ont été interprétés comme sémata pour des tombes à fosse ou des tombes plus rudimentaires.
En 2006, on a dégagé les sépultures aménagées dans les niveaux inférieurs du sanctuaire : il s’agit de sept tombes à ciste qui sont fondés à un niveau inférieur par rapport au sol de l’église qui a été détruit pour leur aménagement.
Au centre du bêma, sous une partie de l’élévation en brique effondrée sur le sol, la fouille a dégagé une petite fosse-dépotoir qui comportait des éléments de décor de la basilique, notamment des fragments de mosaïque, des fragments de fenêtres, une masse de mortier de chaux dans laquelle était pris un ensemble d’objets en ivoire. On compte entre autres deux figures en ronde-bosse en posture de déésis (haut. 0,125 m et 0,10 m), deux plaques fines, représentant une tête masculine à barbe et une tête masculine jeune et imberbe, deux autres plaques fines, et des fragments divers dont deux pieds, des feuilles, une aile d’ange, des boucles de cheveux, des chapiteaux corinthiens.
On remarque que les deux pieds représentent des objets de culte païen, probablement liés au Sarapeion de Maronée, dont l’existence est attestée par de nombreuses inscriptions et qui se trouve à l’Est du rempart byzantin, à peu de distance de la basilique fouillée. Ils auraient été conservés dans cette fosse à cause de leur matériau précieux ou comme objet votif (tama), reconvertis conformément à la nouvelle religion. Le reste des objets en ivoire date des Ve-VIe s. et proviennent peut-être d’un atelier de Constantinople.
La fouille s’est poursuivie également dans la partie orientale de la nef Sud, mettant au jour l’angle Sud-Est du monument. À 3 m du mur oriental de la nef Sud, on a découvert l’abside d’une petite église médiobyzantine construite sur les ruines de la basilique. De même, un mur médiobyzantin surmontait le stylobate de la nef Sud de la basilique dont il utilisait deux colonnes en remploi dans son élévation.
Lors des opérations de restauration de la nef Nord, on a mis au jour de nouvelles parties de pavements de mosaïque.
Mots-clés Basilique - Église - Habitat - Mosaïque - Sculpture - Sépulture
Chronologie Période byzantine - Protobyzantine
Bibliographie
Référence bibliographique AD 61 (2006), B2, p. 1053-1057.
Auteur de la notice EfA
AVERTISSEMENT
La Chronique des fouilles en ligne ne constitue en aucun cas une publication des découvertes qui y sont signalées.
L'EfA et la BSA ne peuvent délivrer de copie des illustrations qui y sont reproduites et dont ils ne détiennent pas les droits.