Chronique des fouilles en ligne
Respecter   tous les
  au moins un
critère(s) de recherche    Plus une Moins une Remise à zéro

SIDIROKASTRO. - Katarraktes
Cartographie Impression Impression
Informations générales
Numéro de notice 5773
Année de l'opération 2010
Date de modification 2017-07-03
Nature de l'opération Fouille - Spéléologie
Institution(s) Éphorie de paléoanthropologie et de spéléologie
Fiche(s) associée(s) 2004 - 2008 - 2010
Notice
Près de Sidirokastro, M. Myteletsis et A. Syros (Éphorie de paléoanthropologie et de spéléologie) ont poursuivi en 2008 et 2010 la fouille de l’abri-sous-roche à Katarraktes, afin de mieux explorer les phases du Bronze Ancien. On avait mis au jour les vestiges d’un bâtiment sur poteaux en 2007 (bâtiment A1) ; les recherches de 2010 ont montré que celui-ci s’étendait vers le Sud et que son extrémité Nord avait été détruite par l’aménagement ultérieur d’une fosse.
On a mis au jour, au centre de l’entrée de la grotte, les restes d’un deuxième bâtiment (A2) : on a dégagé une petite partie d’un mur sur poteaux (long. 1 m), constitué de cinq trous de poteaux qui comportaient des restes de bois carbonisé et interprété comme une cloison interne. À l’Est de ce mur légèrement courbe, on a mis au jour un foyer. Le sol a été détruit par l’aménagement de fosses à une époque ultérieure : elles comportaient des fragments du sol et de la céramique des époques historiques – la plus grande contenait des fragments d’un pithos, indiquant ainsi sa fonction.
Un autre groupe de bâtiments – B1, B2, B3 – appartiennent à une phase d’occupation plus ancienne. Les murs extérieurs des bâtiments B1 et B2 sont en contact et leur sol est légèrement enterré. Les poteaux sur lesquels s’appuient les murs de ces bâtiments sont installés dans des tranchées de fondation de 35-40 cm de largeur pour 35-40 cm de profondeur. À l’intérieur des bâtiments, des trous de poteaux plus petits marquent l’emplacement d’installations intérieures. Le mobilier compte de la céramique et des outils en pierre polie et lissée, et, dans les bâtiments B2 et B3, on note une grande quantité de restes alimentaires (céréales, canneberges, os animaux, coquillages). À l’intérieur du bâtiment B3, on a trouvé une grande pierre plate, dont la surface supérieure est légèrement concave, ainsi qu’une concentration d’outils perçants. Au Nord-Est de ce bâtiment, on a dégagé les restes d’un quatrième bâtiment sur poteaux et avec un sol d’argile, qui renfermait une plateforme en argile et un petit four de forme elliptique. Ce groupe de constructions a été daté par la céramique et par des datations C14 de onze échantillons entre 3340 et 2900 av. J.-C., date calibrée, ce qui correspond au Bronze Ancien I. Deux autres échantillons pris dans des petits sondages à d’autres endroits de l’abri-sous-roche attestent une phase d’occupation plus ancienne, à la fin du Néolithique Récent I (4343-4052 av. J.-C. et 4323-4050 av. J.-C., dates calibrées).
Mots-clés Habitat
Chronologie Âge du bronze - Bronze ancien
Bibliographie
Référence bibliographique
M. Myteletsis, A. Syros, Σπήλαιο «Καταρράκτες» Σιδηρόκαστρου. Ανασκαφή 2008-2010, ΑΕΜΘ 24 (2010) [2015], 421-428.
AD 65 (2010), B2, p. 1806-1808.
Auteur de la notice EfA
AVERTISSEMENT
La Chronique des fouilles en ligne ne constitue en aucun cas une publication des découvertes qui y sont signalées.
L'EfA et la BSA ne peuvent délivrer de copie des illustrations qui y sont reproduites et dont ils ne détiennent pas les droits.