Chronique des fouilles en ligne
Respecter   tous les
  au moins un
critère(s) de recherche    Plus une Moins une Remise à zéro

MALIA
Cartographie Impression Impression
Fig. 1
Informations générales
Numéro de notice 5432
Année de l'opération 2015
Date de modification 2016-07-06
Nature de l'opération Géoarchéologie
Institution(s) École française d'Athènes
Fiche(s) associée(s) 2015 - 2016
Notice
Dans le marais de Malia, M. Pomadere (UPJV-EA 4284 et L. Lespez (UPEC-UMR 8591), avec la collaboration de F. Berger (CNRS-UMR 5600 Lyon) et d’A. Glais (Université de Caen) ont mené en 2015 une nouvelle campagne de géomorphologie, afin de définir l’évolution du marais du Néolithique à nos jours, au cours de laquelle 11 nouveaux carottages ont été effectués (fig. 1). Ils ont été précédés de sondages préalables à la tarière à main afin de vérifier l’absence de vestiges construits à l’emplacement défini pour les carottes. En attendant les résultats des analyses, quelques observations préliminaires peuvent être formulées :
  • les séquences palustres présentes dans les carottes confirment que le marais de Malia était dès le Néolithique un bas-marais alimenté en eau douce, infirmant l’hypothèse d’un port lagunaire.
  • plusieurs changements sédimentaires correspondant vraisemblablement à des phases de déstabilisation du cordon littoral de courte durée sont attestés et pourront être mis en relation avec des évènements exceptionnels de type hydro-climatique (submersion de tempête) ou tectonique.
  • les analyses apporteront de nouvelles données pour discuter des interactions entre les fluctuations climatiques et les transformations sociales, au cœur des discussions scientifiques contemporaines sur l’Âge du Bronze en Égée.
Mots-clés Port - Territoire
Chronologie Néolithique
Bibliographie
Référence bibliographique
D’après le rapport de mission à Malia en 2015, remis par M. Pomadere.
Auteur de la notice EfA
AVERTISSEMENT
La Chronique des fouilles en ligne ne constitue en aucun cas une publication des découvertes qui y sont signalées.
L'EfA et la BSA ne peuvent délivrer de copie des illustrations qui y sont reproduites et dont ils ne détiennent pas les droits.