Chronique des fouilles en ligne
Respecter   tous les
  au moins un
critère(s) de recherche    Plus une Moins une Remise à zéro

DESPOTIKO. - Mandra
Cartographie Impression Impression
Fig. 1
Informations générales
Numéro de notice 5227
Année de l'opération 2015
Date de modification 2015-11-20
Nature de l'opération Étude
Institution(s) Éphorie des Cyclades
Fiche(s) associée(s) 1999 - 2000 - 2005 - 2007 - 2007 - 2008 - 2010 - 2011 - 2012 - 2014 - 2015
Notice
À Mandra, sur l’île de Despotiko, Y. Kouragios (Éphorie des Cyclades) a poursuivi en 2015 la fouille programmée dans le sanctuaire archaïque d’Apollon et a mis au jour les vestiges de nouvelles constructions (fig. 1) :
  • un grand complexe architectural (dim. 35  x 15 m) a été dégagé au Sud du temple archaïque et près de l’entrée Sud du sanctuaire. Il comporte un bâtiment (dim. 20 x 12 m)  à cinq pièces qui s’ouvrent au Sud vers une grande cour qui présente une entrée monumentale. Les nombreux objets recueillis situent la construction de cet ensemble à l’époque archaïque et permet d’observer plusieurs états de construction de l’époque classique et hellénistique.
  •  à l’Ouest de ce complexe, on a mis au jour un autre grand bâtiment, constitué de quatre pièces, à l’intérieur de l’une desquelles a été dégagé un autel carré construit en dalles de schiste. On a recueilli de nombreux tessons  de céramique, dont une vingtaine portant une inscription avec le nom d’Apollon.
La découverte de ces nouvelles constructions atteste le fonctionnement du sanctuaire à l’époque classique et hellénistique et témoigne de la grande étendue et de la complexité de l’organisation spatiale du sanctuaire.
  • Dans le bâtiment Z, à l’extérieur du péribole du temple, la poursuite de la fouille a permis de dégager deux nouvelles pièces. On y a trouvé une grande quantité de céramique importée attique de l’époque classique.
  • Un grand mur a été mis au jour le long de la rue qui mène du port au sanctuaire.
Parmi les objets découverts cette année, on mentionne le mollet d’un kouros  et trois fragments de pieds de kouroi qui viennent s’ajouter au 65 fragments de kouroi en marbre déjà connus, ainsi qu’un fragment de base de statue archaïque en marbre avec sa plinthe qui porte l’inscription (Α)ΝΕΘΗ(ΚΕ), ainsi qu’un antéfixe en terre cuite, des fragments de cratère à figures rouges représentant Dionysos, plus de vingt lampes à vernis noir, 33 fragments de skyphoi et de coupes inscrits, portant le nom d’Apollon (A, AΠ, ΑΠΟΛ), des fragments de céramique mélienne-parienne, des fragments de céramique attique à figures noires (fin VIe s. av. J.-C.) et une lekanè archaïque à anses ornées, des figurines en terre cuite et des objets en bronze.
Mots-clés Autel - Édifice religieux - Église - Figurine - Inscription - Métal - Pierre - Sanctuaire - Sculpture
Chronologie Antiquité - Archaïque - Classique - Hellénistique
Bibliographie
Référence bibliographique

Coupures de presse : Kathimerini ; Eleutheros Typos ; Imerisia ; Nautemboriki du 30.07.2015 - http://www.kathimerini.gr/825427/article/epikairothta/ellada/despotiko-to-megalytero-iero-meta-th-dhlo
Communiqué de presse : Ministère de la Culture du 29.07.2015 http://www.yppo.gr/2/g22.jsp?obj_id=61892

Auteur de la notice EfA
AVERTISSEMENT
La Chronique des fouilles en ligne ne constitue en aucun cas une publication des découvertes qui y sont signalées.
L'EfA et la BSA ne peuvent délivrer de copie des illustrations qui y sont reproduites et dont ils ne détiennent pas les droits.