Chronique des fouilles en ligne
Respecter   tous les
  au moins un
critère(s) de recherche    Plus une Moins une Remise à zéro

THÈBES
Cartographie Impression Impression
Fig. 1
Fig. 2
Fig. 3
Fig. 4
Fig. 5
Informations générales
Numéro de notice 5059
Année de l'opération 2014
Date de modification 2015-09-09
Nature de l'opération Fouille - Programmée
Institution(s) American School of Classical Studies at Athens
IXe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques
Fiche(s) associée(s) 2011 - 2012 - 2013 - 2014
Notice
À Thèbes, A. Charami (IXe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques), P. Kalamara (23e éphorie des antiquités byzantines), K. Daly et S. Larson (Bucknell University/ASCSA) rendent compte de la poursuite de la fouille en 2014 sur la colline de l’Isménion (fig. 1). Plusieurs sondages ont été implantés autour du temple :
- Au Nord et au centre du secteur du Temple, une grande zone a été dégagée jusqu’au rocher. On y a recueilli des éléments architecturaux, moulurés, stuqués et/ou peints. Deux fosses (bothroi) ont été mises au jour ; elles comportaient plusieurs niveaux de dépôt. Dans la première,  on signale un bloc sculpté, des pierres et des matériaux brûlés et, dans la deuxième, un fragment d’un décret honorifique probablement daté du IIIe s. av. J.-C., ainsi que de nombreux tessons de céramique de l’époque classique provenant des niveaux médians. Les niveaux inférieurs de la deuxième fosse ont livré un dépôt de tessons identifié comme une amphore quasi complète de type Gunsenin III, qui pourrait conserver des résidus de son contenu.
On a poursuivi l’exploration de la nécropole afin d’en déterminer l’étendue. On a ainsi mis au jour trois nouvelles structures : une fosse dans la partie Nord de la zone du temple (tombe 28), perturbée ; une deuxième fosse au Sud-Ouest (tombe 29) et, immédiatement à l’Ouest, une autre structure creusée, qui n’a pas été fouillée mais est identifiée pour le moment à une tombe (tombe 30).
- À l’Est du temple, dans un secteur appelé « Façade Est » (fig. 2), la fouille a mis au jour d’autres tombes de l’époque byzantine (VIe-VIIe s. apr. J.-C.). On a dégagé dix tombes à fosse, dont deux ont été fouillées (tombes 19 et 20). Les fosses, creusées dans la roche, ont une forme ovale et contiennent des inhumations multiples, accompagnées de nombreux vases et de monnaies. La tombe 20 a livré quatre vases funéraires, des perles en verre et 18 monnaies, ainsi que les squelettes d’au moins dix-sept individus. L’analyse ostéologique a révélé des maladies articulaires et des vertèbres cervicales fusionnées. La tombe 19 a livré trois vases funéraires, une boucle d’oreille, deux boucles de ceinture et 35 monnaies, ainsi que les squelettes d’au moins douze individus qui comportent des traces probables de lèpre, de brucellose, de lésions vertébrales, de fractures osseuses, d’arthrite et de cancer. L’homogénéité du mobilier funéraire dans les deux tombes suggère que les individus ont été déposés et les tombes remblayées sur une très courte période.
Au Sud des tombes 19 et 20, on a mis au jour un autre creusement très profond qui aboutit à l’Ouest à un mur orienté Nord-Sud (mur 20 ; fig. 3), construit en blocs de taille moyenne. À l’intersection Nord-Ouest de cette fosse, on a recueilli des tuiles stuquées et dégagé une structure semi-circulaire en pierre. L’aménagement de cette fosse a détruit des tombes plus anciennes (tombes 25 et 26). Sous une couche superficielle comportant du matériel moderne, le remplissage de la fosse se compose de deux niveaux : un premier niveau comportant de nombreux blocs architecturaux et sculptés provenant d’un grand monument (fragments de futs de colonnes cannelées, un fragment de mutule [fig. 4], ainsi qu’une petite main sculptée), un deuxième contenant beaucoup de petites pierres et des cailloux, ainsi que des fragments de futs de colonnes.
À l’Est, on a dégagé une petite fosse (bothros) liée à l’occupation autour du mur 20 : elle comportait très peu de céramique, mais un bloc de marbre lissé trouvé au fond pourrait provenir de l’encadrement d’une porte. Le nettoyage de cette fosse a révélé une galerie souterraine en-dessous de celle-ci, qui se poursuit vers l’Est jusqu’à un amas de pierres, et vers l’Ouest, sur une longueur d’environ 18 m, jusque sous l’espace du temple. Un canal au sol suggère une fonction d’adduction d’eau.
- Dans le sondage Sud, la fouille a dégagé une nouvelle fosse, de petite taille, partiellement creusée et partiellement maçonnée, qui a livré très peu de céramique, des tuiles et des blocs (fig. 5). Il se peut qu’elle ait été aménagée pour le stockage, mais qu’elle ait été remplie de déchets de construction dans un second temps. Plusieurs restes de murs ont été mis au jour dans ce secteur : le mur 21, notamment, est le mieux conservé, sur deux ou trois assises. Il définit un espace parfaitement circulaire (diam. 2 m) et présente un parement soigné à l’intérieur. La fouille vers l’Est étant inachevée, il n’a pas été possible de déterminer la nature de cette structure. Au Sud du mur 21, on a mis au jour une tombe à fosse qui comporte des inhumations multiples, mais les squelettes n’étaient pour la plupart plus articulés. Le mobilier dans cette tombe compte 23 vases, principalement des petites cruches, qui permettent de dater la tombe du VIe ou du VIIe s.
Mots-clés Édifice religieux - Inscription - Monnaie - Nécropole - Parure/toilette - Sanctuaire - Sculpture - Sépulture - Temple - Verre
Chronologie Antiquité - Classique - Hellénistique - Période byzantine - Protobyzantine
Bibliographie
Référence bibliographique
D’après A. Charami, P. Kalamara, K. Daly et S. Larson, dans le rapport d’activités de l’ASCSA en 2014.
Auteur de la notice EfA
AVERTISSEMENT
La Chronique des fouilles en ligne ne constitue en aucun cas une publication des découvertes qui y sont signalées.
L'EfA et la BSA ne peuvent délivrer de copie des illustrations qui y sont reproduites et dont ils ne détiennent pas les droits.