Chronique des fouilles en ligne
Respecter   tous les
  au moins un
critère(s) de recherche    Plus une Moins une Remise à zéro

KASTRI LIVADIOU. - Ancienne Dolichè
Cartographie Impression Impression
Informations générales
Numéro de notice 4726
Année de l'opération 2008
Date de modification 2017-03-14
Nature de l'opération Fouille - Sauvetage
Institution(s) 7e éphorie des antiquités byzantines
Fiche(s) associée(s) 2002 - 2003 - 2004 - 2005 - 2008
Notice
Dans la région de Livadi, L. Deriziotis et S. Kougioumtzoglou (7e éphorie des antiquités byzantines) ont poursuivi de 2006 à 2008 leurs recherches sur le site de Kastri, où on situe la ville protobyzantine de Dolichè. La fouille s’est concentrée sur le bâtiment E, près du rempart oriental, et sur la basilique Γ, sur l’acropole.
  • Près du rempart oriental, la fouille a mis au jour une série de constructions relevant de deux phases distinctes et interprétées, d’après le mobilier, comme des espaces de stockage et des ateliers. Le bâtiment E (dim. 4,50 x 8,95 m) est constitué de deux pièces (E1 et E2) qui communiquent entre elles par une porte. Il est construit en moellons et blocs de remploi. Les sondages en profondeur ont montré que ce bâtiment était fondé sur les vestiges d’un bâtiment antérieur, d’après la céramique et les monnaies de l’époque romaine qui ont été trouvés. Entre le niveau des fondations du bâtiment protobyzantin et le niveau d’abandon du bâtiment d’époque romaine, on a mis au jour deux petites tombes à ciste comportant les squelettes de nourrissons, sans mobilier.
  • La fouille s’est poursuivie au Sud du rempart, révélant un bâtiment délimité par quatre rues, ce qui atteste l’existence d’un système organisé d’îlots d’habitations et de rues. Seule la rue 4 présentait un dallage soigné. À l’Ouest de ces constructions, on a dégagé une tour semi-circulaire servant de bastion à une petite porte, qui mène à l’acropole, par l’intermédiaire d’un escalier qui longe la rue 3.
  • Sur l’acropole, les recherches se sont concentrées sur la fouille de la basilique Γ, à trois nefs (dim. 15,30 x 10,40 m), dont l’orientation Nord/Nord-Est a été dictée par la pré-existence de la rue 3 qui menait vers la porte du rempart. De nombreux remplois de blocs antiques ont été observés dans l’élévation de la basilique. On a trouvé des fragments de colonnes à fût lisse, des chapiteaux composites et une imposte appartenant au décor architectural. Des fragments d’enduits ont été recueillis dans le narthex. La fouille a par ailleurs révélé une abside (rayon 2,60 m) orientée vers le Sud-Ouest, en avant de la porte menant à la nef centrale. Elle appartient vraisemblablement à un état de construction antérieur, auquel appartiennent également d’autres vestiges de murs mis au jour dans la nef centrale et dans les nefs latérales. On a découvert, dans les niveaux fouillés, des petits autels, des fragments d’inscriptions, une petite base de statue féminine inscrite, un fragment de stèle honorifique, un fragment de relief en marbre, un fragment de statue, tandis que l’espace de la basilique même a livré une stèle honorifique représentant un cavalier et un couvercle de sarcophage d’enfant. L’ensemble de la basilique était couvert d’une épaisse couche de cendres : la destruction du monument a dû survenir, comme pour les autres bâtiments de l’acropole, au VIIe s. apr. J.-C.
Parmi les inscriptions mises au jour, on signale particulièrement un décret mentionnant le sanctuaire d’Héraklès Kynagis (no d’inv. Λ55, fin du IIIe ou du début du IIe s. av. J.-C.), des actes d’affranchissements de l’époque romaine (datés de 80-50 av. J.-C. à 28 apr. J.-C.) et une lettre de Paul-Émile s’adressant aux magistrats de Gonnoi (168 av. J.-C.).
Mots-clés Autel - Basilique - Édifice religieux - Fortification - Habitat - Inscription - Monnaie - Revêtements (mur et sol) - Sculpture - Sépulture - Voierie
Chronologie Antiquité - Hellénistique - Romaine - Période byzantine - Protobyzantine
Bibliographie
Référence bibliographique
Deriziotis, L. Kougioumtzoglou, S., Ο Ηρακλής Κυναγίδας και η βασιλική Γ στην ακρόπολη της παλαιοχριστιανικής Δολίχης, ΑΕΣΘΕ 3 (2009) [2012], p. 663-670.
AD 62 (2007), B1, p. 732-734.
AD 63 (2008), B1, p. 717.
Auteur de la notice EfA
AVERTISSEMENT
La Chronique des fouilles en ligne ne constitue en aucun cas une publication des découvertes qui y sont signalées.
L'EfA et la BSA ne peuvent délivrer de copie des illustrations qui y sont reproduites et dont ils ne détiennent pas les droits.