Chronique des fouilles en ligne
Respecter   tous les
  au moins un
critère(s) de recherche    Plus une Moins une Remise à zéro

ASTYPALAIA. - Vathy
Cartographie Impression Impression
Fig. 1
Fig. 2
Fig. 3
Fig. 4
Fig. 5
Fig. 6
Fig. 7
Fig. 8
Fig. 9
Fig. 10
Fig. 11
Fig. 12
Fig. 13
Fig. 14
Informations générales
Numéro de notice 4703
Année de l'opération 2013
Date de modification 2015-05-28
Nature de l'opération Fouille - Programmée
Institution(s) Société Archéologique d'Athènes
Université de Ioannina
Fiche(s) associée(s) 2008 - 2011 - 2012 - 2013
Notice
Dans la région de Vathy, à Astypalaia, A. Vlachopoulos (Société archéologique, Université de Ioannina) a poursuivi en 2013 ses recherches à l’extrémité de la péninsule de Pyrgos, appelée Elliniko, où s’est installé un habitat du IIIe millénaire av. J.-C. (fig. 1).
La micro-fouille du contenu du cratère dégagé en 2012 (fig. 2) et transporté au musée a révélé que celui-ci comportait la sépulture d’un nouveau-né enveloppé dans un tissu dont les empreintes ont été identifiées sur la terre du vase (fig. 3). Sur le terrain, la poursuite du nettoyage en contrebas du mur d’analemma préhistorique sur le rivage Nord de la péninsule (fig. 4) a fait connaître une nouvelle sépulture de nourrisson, dans une phiale à deux anses horizontales, datée de l’époque Proto-Cycladique I (début du IIIe millénaire av. J.-C. ; fig. 5 et 6). La découverte de ces deux enchytrismes côte à côte permet d’identifier le plateau sur lequel ils ont été découverts à un monument funéraire où seraient inhumés des nourrissons.
Par ailleurs, une équipe a mené une prospection intensive sur la zone des carrés 2a/b/c (fig. 7) : le nettoyage de certains secteurs a révélé la présence de constructions (canalisations, creusements sur le rocher), ainsi qu’un graffiti à thème cruciforme (fig. 8), qui a probablement été gravé à l’époque moderne.
Par ailleurs, lors de la prospection près du rivage Nord et Sud, on a localisé de nouveaux graffitis représentant des spirales, des roues et des poignards triangulaires (fig. 9, 10, 11), ainsi que des vestiges de bâtiments et de structures agricoles, une tombe à chambre semi-enterrée (datée du IIIe millénaires av. J.-C., d’après la céramique) et une série de marches qui matérialisent une rue orientée Nord-Ouest/Sud-Est, qui mène au péribole qui encercle l’acropole préhistorique et la région de la tour.
Sur le rocher, on a également identifié deux inscriptions rupestres à caractère érotique :
- la première, inscrite à l’envers et accompagnée de deux phallus, mentionne le nom de Dion (ΔΙΩΝ), est datée de la fin du Ve ou du début du IVe s. av. J.-C., d’après la forme des lettres (fig. 12).
- la seconde a été localisée sur le plateau supérieur de la péninsule (fig. 13), dans un secteur où plusieurs graffitis ont déjà été localisés, sur la surface latérale d’une excroissance du rocher. Le texte, boustrophédon, comporte deux lignes, et mentionne la relation de deux hommes : ΝΙΚΑΣΙΤΙΜΟΣ/ΟΙΦΕ ΤΙΜΙΩΝΑ. D’après la forme des lettres, elle est datée du début du VIe s. av. J.-C.
Enfin, sur les pentes orientales de la péninsule, près de l’extrémité de la tour hellénistique, la descente de près de 4,5 m de profondeur dans la grotte connue sous le nom de Chasma (fig. 14), qui a servi de refuge au cours de la Seconde Guerre mondiale, a révélé un espace qui se compose d’une salle d’une longueur de 25 m pour une largeur de 2-5,5 m. A en juger par les tessons de cruche ou de vases à eau de l’époque moderne qui y ont été trouvés, cet espace avait servi de citerne pour recueillir l’eau de pluie.
Mots-clés Canalisation - Citerne - Fortification - Grotte - Habitat - Inscription - Installation hydraulique - Sépulture
Chronologie Âge du bronze - Antiquité - Archaïque - Classique - Hellénistique
Bibliographie
Référence bibliographique
D’après A. Vlachopoulos, rapport de la campagne de 2013 à Vathy Astypalaias.
Pour l’inscription, voir A. Vlachopoulos et A. Matthaiou, Νεότερα Αρχαιολογικά Αστυπάλαιας, HOROS 22-25 (2010-2013), p. 375-386.
Auteur de la notice EfA
AVERTISSEMENT
La Chronique des fouilles en ligne ne constitue en aucun cas une publication des découvertes qui y sont signalées.
L'EfA et la BSA ne peuvent délivrer de copie des illustrations qui y sont reproduites et dont ils ne détiennent pas les droits.