Chronique des fouilles en ligne
Respecter   tous les
  au moins un
critère(s) de recherche    Plus une Moins une Remise à zéro

THESSALONIQUE (Métro). - Station "Vénizélou"
Cartographie Impression Impression
Fig. 1
Fig. 2
Fig. 3
Informations générales
Numéro de notice 4585
Année de l'opération 2009
Date de modification 2016-11-11
Nature de l'opération Fouille - Sauvetage
Institution(s) 9e éphorie des antiquités byzantines
Fiche(s) associée(s) 2007 - 2008 - 2009 - 2011 - 2012 - 2013
Notice
À Thessalonique, M. Païsidou, St. Vasileiadou, St. Tzevreni (9e éphorie des antiquités byzantines) rendent compte des opérations menées à la « Station Vénizélou » en 2009. Sous les vestiges d’époque moderne mis au jour précédemment dans ce secteur a été mis au jour un dense réseau de murs en pierre liés à la terre, qui appartiennent à l’époque post-byzantine mais sont fondés sur des murs plus anciens, des époques byzantines moyenne et tardive (fig. 1-2).
Un édifice monumental partiellement dégagé (dim. 11 m x 2,60 m), que l’on peut dater de la fin de la période byzantine ou du début de la période post-byzantine, est la trouvaille la plus intéressante de ce secteur. Ce bâtiment resté en usage jusqu’au XVIIe siècle se compose de deux pièces barlongues orientées Est-Ouest, dont les murs sont conservés jusqu’à une hauteur de 3,50 m. Ces deux pièces, voûtées et semi-enterrées, avaient un sol composé de dalles de terre cuite. Dans une première phase, les murs construits de blocs épannelés et de briques liées au mortier étaient visibles tandis que dans une seconde phase, leur parement intérieur fut couvert d’un enduit, rose à l’Est, blanc à l’Ouest. Dans le mur Nord de chaque pièce est conservée une niche (fig. 3), qui, dans la première phase, était couverte d’une voûte en plein-cintre, d’une voûte en ogive dans la seconde. Dans le mur Nord de la pièce Est a été identifiée une porte avec un seuil et un escalier de pierre. Semi-enterrées lors de la première phase, ces pièces ont été entièrement enterrées dans la deuxième phase, de sorte que l’on devait y accéder par une trappe, dont les parois et l’escalier de terre, renforcé par des briques liées au mortier, ont été retrouvés. Une monnaie de Jean V Paléologue, trouvée dans un parement de mur, constitue un terminus post quem pour la construction du bâtiment (première moitié du XVe siècle). À l’époque ottomane, ce bâtiment était peut-être liée à d’autres édifices importants environnants, comme la mosquée Hamza Bey-Alcazar (1467/8) et le Bezesteni (1455-1459). 
Mots-clés Édifice Public - Habitat - Monnaie - Voierie
Chronologie Période byzantine - Médiobyzantine - Tardobyzantine - Période moderne
Bibliographie
Référence bibliographique
Παϊσίδου, Μ., Βασιλειάδου, Στ., Τζεβρένη, Στ., ΜΕΤΡΟ Θεσσαλονίκης 2009: το έργο της 9ης Εφορείας Βυζαντινών Αρχαιοτήτων, ΑΕΜΘ 23 (2009), p. 255-266.
AD
64 (2009), B2, p. 742.
Auteur de la notice EfA
AVERTISSEMENT
La Chronique des fouilles en ligne ne constitue en aucun cas une publication des découvertes qui y sont signalées.
L'EfA et la BSA ne peuvent délivrer de copie des illustrations qui y sont reproduites et dont ils ne détiennent pas les droits.