Chronique des fouilles en ligne
Respecter   tous les
  au moins un
critère(s) de recherche    Plus une Moins une Remise à zéro

KASTRI LIVADIOU
Cartographie Impression Impression
Fig. 1
Fig. 2
Informations générales
Numéro de notice 3974
Année de l'opération 2004
Date de modification 2014-02-27
Nature de l'opération Fouille
Institution(s) 7e éphorie des antiquités byzantines
Fiche(s) associée(s) 2002 - 2003 - 2004 - 2005 - 2008
Notice
Près de la commune de Livadi, L. Deriziotis (7e éphorie des antiquités byzantines) rend compte de la poursuite de la fouille en 2003 et 2004 au lieu-dit Kastri, où l’on a mis au jour une autre basilique, à un niveau supérieur et à l’Ouest de la basilique mise au jour en 2001, ainsi qu’un segment de mur d’enceinte (fig. 1-2).
Il s’agit d’une basilique à trois nefs et couverture en charpente de bois, avec un narthex et une abside semi-circulaire à l’Est (diam. ext. 5,60 m) ainsi que des édifices annexes au Nord, au Sud et à l’Ouest. Les murs sont préservés sur une faible hauteur, sauf celui à l’Ouest du narthex qui est conservé sur une hauteur de 2 m.
Le sol de l’église principale n’est pas préservé ; il n’en reste que les traces d’un dallage de terre cuite dans sa partie occidentale. Celui du narthex en revanche est conservé : il est constitué de dalles de terre cuite (0,40 x 0,55 m). Le narthex communique au Nord et au Sud avec des annexes. L’annexe Sud s’ouvre également sur la nef Sud dont le sol est aussi revêtu de dalles de terre cuite. Une structure circulaire délimitée par des fragments de tuiles a été localisée dans la nef Sud, mais on ignore sa fonction. Sous le sol, la fouille a mis au jour un trésor de 16 monnaies de bronze (probablement antiques).
Dans l’un des quatre espaces annexes, on a découvert une base d’autel à offrandes. Un autre espace donne sur un escalier en marbre qui mène au narthex, tandis qu’une petite porte au Nord de cette pièce mène vers une cinquième pièce qui n’a pas encore été explorée.
Les monnaies recueillies sur le sol du narthex permettent de situer la dernière période d’utilisation de l’église à l’époque de Justinien, dans la deuxième moitié du VIe s. apr. J.-C.
À l’Ouest de la basilique, on a dégagé un segment de rempart protobyzantin, construit en blocs non taillés et en blocs de remplois liés par du mortier. L’épaisseur du mur varie entre 1,30 et 1,60 m. Une tour carrée a été repérée dans le secteur Sud-Est de l’acropole. Le mobilier recueilli compte de nombreux tessons, un poids en plomb, une lance en fer et trois plaques en os portant des traces d’inscription.
Mots-clés Basilique - Édifice religieux - Fortification - Inscription - Métal - Monnaie - Os - Outillage/armement - Pierre - Terre cuite architecturale
Chronologie Période byzantine - Protobyzantine
Bibliographie
Référence bibliographique Deriziotis, L., ΑD 56-59 (2001-2004) [2012], Β'2, p. 608-610.
Auteur de la notice EfA
AVERTISSEMENT
La Chronique des fouilles en ligne ne constitue en aucun cas une publication des découvertes qui y sont signalées.
L'EfA et la BSA ne peuvent délivrer de copie des illustrations qui y sont reproduites et dont ils ne détiennent pas les droits.