Chronique des fouilles en ligne
Respecter   tous les
  au moins un
critère(s) de recherche    Plus une Moins une Remise à zéro

THÈBES. - Isménion
Cartographie Impression Impression
Fig. 1
Fig. 2
Fig. 3
Fig. 4
Fig. 5
Fig. 6
Fig. 7
Fig. 8
Informations générales
Numéro de notice 3063
Année de l'opération 2012
Date de modification 2013-06-04
Nature de l'opération Fouille - Programmée
Institution(s) American School of Classical Studies (ASCSA) - IXe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques - 23e éphorie des antiquités byzantines
Fiche(s) associée(s) 2011 - 2012 - 2013 - 2014
Notice
Dans la ville de Thèbes, A. Charami (IXe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques), P. Kalamara (23e éphorie des antiquités byzantines), K. Daly et S. Larson (Bucknell University) rendent compte de la campagne de fouilles de 2012 sur la colline de l’Isménion, qui a principalement fait apparaître des tombes, datées entre l’époque mycénienne et l’époque byzantine.
Au préalable à la fouille, la prospection géophysique entreprise en 2011 s’est poursuivie et a contribué à la cartographie de la nécropole byzantine et des fondations du temple classique d’Apollon Isménios (fig. 1-2). Des sondages ont ensuite été effectués en différents secteurs.
Dans le secteur Nord-Ouest de la colline, la tombe à fosse 3, orientée Est-Ouest, de faible profondeur (0,35 m) pourrait appartenir à un ensemble de tombes médio- et tardo-byzantines. Sa paroi Nord est revêtue de mortier. Très peu d’os ont été recueillis et la tombe ne comportait pas de mobilier, ce qui suggère qu’elle pourrait été explorée lors de fouilles anciennes.
Un nouveau sondage (10x10 m) implanté contre l’extrémité orientale des fondations du temple du IVe s. av. J.-C. a permis de découvrir un ensemble de tombes (4, 5, 6, 7, 8, 10 ; fig. 3). Les tombes 4 et 5, datées du début de l’époque byzantine, ont été aménagées dans deux fosses profondes de 1 m, orientées Est-Ouest. Il s’agit de sépultures multiples : la première (tombe 4) comporte les os de six adultes, d’un enfant et d’un nourrisson, la seconde (tombe 5) comporte les os de neuf adultes, d’un adolescent et d’un enfant. Le mobilier compte quatre vases dans chaque tombe, des monnaies, des bijoux, des fragments de lampes, ainsi qu’une tuile timbrée (ΘΗΒ ; fig. 4). Au Nord-Ouest, les tombes 6 et 7, sont moins profondes (0,35 m). Leurs parois sont revêtues de mortier par endroit. Ces tombes pourraient être plus tardives que les tombes 4-5 et contemporaines des tombes 1-3, déjà fouillées. On y a toutefois recueilli une monnaie, ainsi qu’un fragment de vase globulaire similaire à ceux trouvés dans les tombes 4-5. Près de l’extrémité orientale des fondations du temple, on a fouillé les tombes 8 et 10, dont l’une apparaît sur les plans des anciennes fouilles du temple par Keramopoullos (tombe 10). Cette tombe avait été perturbée mais comportait encore de nombreux fragments de céramique. La tombe 8, une fosse orientée Est-Ouest, comportait très peu de céramique, une monnaie et des fragments de lampes.
L’exploration de ce sondage a également fait connaître d’autres creusements dans la roche, qui témoignent d’une occupation plus ancienne de la colline. On a également découvert du mobilier céramique remarquable, comme un askos attique à figures rouge représentant des sphinx attaqués (fin du Ve s. av. J.-C.) et peut-être attribuable à l’atelier du peintre de Kléophon (fig. 5).
Un autre sondage a été implanté à une distance de 20 m au Sud de la plateforme du temple, à un endroit où la prospection géophysique avait révélé des anomalies linéaires. La fouille a mis au jour des murs, des fosses funéraires, ainsi qu’une tombe mycénienne à chambre. La tombe à fosse 9 (prof. 1 m ; fig. 6) a été mise au jour sous un mur postérieur. Elle comportait plusieurs sépultures, ainsi que deux vases, deux monnaies et de nombreux fragments de lampes. D’après la céramique, elle daterait du début de l’époque byzantine, comme les tombes 4-5.
Au bas de la colline, à l’Ouest, le bothros tardobyzantin qui avait été mis au jour en 2011 a été exploré davantage. Au Nord de celui-ci, on a dégagé une autre tombe du début de l’époque byzantine (tombe 12 ; fig. 7), qui comportait sept cruchons (fig. 8). La proximité du bothros et de la tombe suggère une certaine élasticité des limites de l’habitat byzantin de Thèbes.
Mots-clés Inscription - Lampe - Monnaie - Nécropole - Parure/toilette - Sépulture
Chronologie Bronze récent - Période byzantine - Protobyzantine - Médiobyzantine - Tardobyzantine
Bibliographie
Référence bibliographique
D’après A. Charami, P. Kalamara, K. Daly et S. Larson dans le rapport d’activités de l’ASCSA en 2012.
Auteur de la notice EfA
AVERTISSEMENT
La Chronique des fouilles en ligne ne constitue en aucun cas une publication des découvertes qui y sont signalées.
L'EfA et la BSA ne peuvent délivrer de copie des illustrations qui y sont reproduites et dont ils ne détiennent pas les droits.