Chronique des fouilles en ligne
Respecter   tous les
  au moins un
critère(s) de recherche    Plus une Moins une Remise à zéro

KOS. - Kardamaina (antique Halasarna)
Cartographie Impression Impression
Fig. 1
Fig. 2
Fig. 3
Fig. 4
Fig. 5
Fig. 6
Fig. 7
Fig. 8
Fig. 9
Fig. 10
Fig. 11
Fig. 12
Informations générales
Numéro de notice 3061
Année de l'opération 2012
Date de modification 2013-06-03
Nature de l'opération Fouille - Programmée
Institution(s) Université d'Athènes
Fiche(s) associée(s) 1999 - 2000 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2016
Notice
À Kardamaina, dans l’île de Kos, G. Kokkorou-Alevra, S. Kalopissi-Verti et M. Panagiotidi-Kesisoglou (Université d’Athènes) ont poursuivi en 2012 les fouilles du sanctuaire d’Apollon et de la ville protobyzantine. Les recherches se sont concentrées sur les bâtiments E et Δ, situés sur le terrain Hieromnemonos, à l’Est des structures fouillées en 2011 sur le terrain Tsagarouli (fig. 1 et 2).
Habitat protobyzantin. – La fouille, menée sur six secteurs, a permis de dégager 17 nouveaux murs et un segment d’égout constitué de dalles de schiste (fig. 3-5). La succession de plusieurs phases d’occupation est bien visible dans le secteur du mur 329, au centre du bâtiment E, où une sensible différence de niveau peut être observée entre la base du mur et le sol dallé qui est venu le border à l’Ouest, dans un état postérieur. Une partie du mur 329 était elle-même fondée sur un  pithos, à l’intérieur duquel on a trouvé des fragments de verre, et un plat à vernis rouge de l’époque protobyzantine.
Le mobilier mis au jour est de même nature dans tous les sondages : de la céramique commune protobyzantine, des fragments d’amphores (fig. 6), des tessons de céramique à vernis rouge (fig. 7), des monnaies protobyzantines et byzantines (fig. 8), des remplois de blocs plus anciens (fragments de colonnes, dont une en granit), des fragments d’une plaque inscrite de l’époque protobyzantine, ceux d’une autre plaque inscrite d’époque hellénistique, des dalles de terre cuite provenant du revêtement des sols.
Sanctuaire d’Apollon. – Les recherches sur le sanctuaire d’Apollon, menées sur le même terrain par G. Kokkorou-Alevra, avaient pour objectif de définir les limites de l’état hellénistique du bâtiment E et celles du bâtiment Δ (fig. 1-2). On a également dégagé certaines bermes afin d’unifier les secteurs fouillés.
Les travaux ont dégagé un segment du mur occidental du bâtiment E (T307), d’orientation Nord-Sud, sur une longueur de 17,29 m (fig. 9).
À l’Est, la fouille du bâtiment Δ a révélé un édifice rectangulaire, orienté Nord-Sud (long. 11,30 m ; larg. 6,25 m), avec une entrée sur le petit côté Sud. Son plan se composait d’un pronaos et d’un sékos, séparés par une porte. Le sékos était pavé d’une mosaïque de galets. Le bâtiment s’ornait d’une façade distyle in antis, comme l’indiquent les tambours de deux colonnes qui reposent sur le stylobate. De la colonne Est, un tambour d’une hauteur de 0,85 m est conservé, tandis que de la colonne Ouest, deux tambours sont préservés, l’un en travertin local (haut. 0,33 m), l’autre en marbre (haut. 0,25 m), avec des cannelures (fig. 10). Ces éléments suggèrent que l’édifice a subi des réparations, ou bien qu’il a été fait en partie de remplois.
Sur les secteurs fouillés, on a également dégagé des murs appartenant à différentes périodes : on signale en particulier une structure protobyzantine appartenant probablement à un atelier (secteur K29). Une grande quantité de mobilier a été recueillie : des tuiles, des os, des tessons de l’époque hellénistique et protobyzantine, des fragments de figurines en terre cuite, des fragments d’objets en verre, des fragments de mortier. On relève notamment la découverte d’un élément architectural en marbre sculpté (secteur Π27; fig. 11), un fragment de plat à vernis rouge représentant une figure masculine de profil (fig. 12) et deux fragments sculptés.
Mots-clés Canalisation - Édifice religieux - Figurine - Habitat - Inscription - Installation hydraulique - Maison - Monnaie - Sanctuaire - Temple - Verre
Chronologie Antiquité - Hellénistique - Période byzantine - Protobyzantine
Bibliographie
Référence bibliographique
D’après Kokkorou-Alevra, G., Kalopissi-Verti, S. et Panagiotidi-Kesisoglou, M., dans le rapport d’activités de l’Université d’Athènes en 2012.
Auteur de la notice EfA
AVERTISSEMENT
La Chronique des fouilles en ligne ne constitue en aucun cas une publication des découvertes qui y sont signalées.
L'EfA et la BSA ne peuvent délivrer de copie des illustrations qui y sont reproduites et dont ils ne détiennent pas les droits.