Chronique des fouilles en ligne
Respecter   tous les
  au moins un
critère(s) de recherche    Plus une Moins une Remise à zéro

DION
Cartographie Impression Impression
Fig. 1
Fig. 2
Fig. 3
Informations générales
Numéro de notice 281
Année de l'opération 2005
Date de modification 2009-09-30
Nature de l'opération Fouille
Institution(s) Université de Thessalonique
Fiche(s) associée(s) 2005 - 2006 - 2007 - 2009 - 2011
BCH 128-129 [2004-2005] Chron., p. 1456-1460
Notice
En 2004 et 2005 les fouilles ont été poursuivies dans divers secteurs de la ville romaine.

Sanctuaire d’Asclépios
. — Le dégagement des murs repérés à l’Est du sanctuaire n’a pas été achevé ; les bâtiments auxquels ils appartiennent datent des époques hellénistique et romaine.

Complexe de l’Antiquité tardive
. — Dans cet édifice à trois pièces situé au Nord de la rue A, au Nord de la basilique épiscopale, la poursuite des travaux a permis de préciser les dimensions des pièces A (10,75 x 7,23 m) et G (7,26 x 7,03 m).

Secteur de l’hydraulos
.
— Dans la partie Ouest de cet îlot on a mis au jour de nouvelles pièces liées au portique qui longe tout le côté occidental de l’insula.

Sanctuaire de Zeus Hypsistos
. — Dans ce sanctuaire, mis au jour en 2003, on a poursuivi l’exploration des pièces jouxtant les côtés Ouest et Nord du portique qui entourait l’esplanade. Deux des pièces du côté Ouest peuvent être identifiées comme cultuelles d’après leur mobilier (colonnettes votives inscrites, obélisque à base inscrite). À 25 m environ au Nord du temple un segment de mur puissant (Est-Ouest) appartient sans doute au péribole du sanctuaire.

Forum
.
— Dans la partie Nord du forum on a poursuivi la fouille de l’installation thermale. On y a notamment achevé l’exploration du caldarium, qui était muni de deux piscines et d’un deuxième praefurnium dans la partie Sud du complexe.
Dans l’aile Nord du forum, la fouille d’une pièce (4,5 x 5,5 m) et de son sous-sol, détruits par un incendie, a révélé un ensemble clos d’objets qui enrichissent nos connaissances sur le mobilier de tous les jours dans la première moitié du IIIe s. apr. J.-C. Il s’agit d’un petit trésor d’une centaine de monnaies de bronze, d’une série d’objets en bronze (vases à anses ouvragées, clés, petite balance), d’un sécateur en fer, d’ustensiles en verre, de plaquettes en os décorées, etc. À Dion, comme dans d’autres centres macédoniens, on remarque une grande activité économique à l’époque des Sévères et jusqu’au milieu du IIIe s. apr. J.-C. Le plus grand changement dans la ville concerne l’agora qui se transforme complètement par la construction d’une série de nouveaux édifices (temple du culte impérial, basilique, esplanade à portiques, thermes). Cette prospérité peut sans doute s’expliquer par le regain d’intérêt et d’admiration manifesté par les empereurs romains envers Alexandre et les Macédoniens.

Rempart
.
— Des travaux de nettoyage et de mise en valeur d’une grande partie du rempart antique ont amené la découverte d’une série d’éléments d’architecture et de sculpture remployés : la partie inférieure d’une statue de Zeus, offrande du prêtre Postumius, un relief représentant Zeus, un buste d’Héphaistos, une tête en marbre de divinité à la coiffure élaborée (Dionysos ?), très belle œuvre d’époque hellénistique (fig.1), une autre tête de jeune femme à la coiffure élaborée d’époque impériale (fig.2).

On signale enfin la découverte d’une série de plaques ou de reliefs inscrits, qui avaient été réutilisés comme couverture de tombes paléochrétiennes.

Les résultats d’une étude sur l’équipement mécanique et scénographique du théâtre de Dion à l’époque hellénistique, ainsi que les reconstitutions graphiques proposées (fig.3) sont publiés dans AEMΘ 19 (2005), p. 381-390 par G. Karadédos.
Mots-clés Bains - Édifice religieux - Espace public - Fortification - Habitat - Inscription - Monnaie - Sanctuaire - Sculpture - Stoa
Chronologie Antiquité - Romaine
Bibliographie
Référence bibliographique
Pandermalis, D., AEMΘ 18 (2004), p. 377-382
Pandermalis, D., AEMΘ 19 (2005), p. 373-379
Auteur de la notice Anna TOUCHAIS
AVERTISSEMENT
La Chronique des fouilles en ligne ne constitue en aucun cas une publication des découvertes qui y sont signalées.
L'EfA et la BSA ne peuvent délivrer de copie des illustrations qui y sont reproduites et dont ils ne détiennent pas les droits.