Chronique des fouilles en ligne
Respecter   tous les
  au moins un
critère(s) de recherche    Plus une Moins une Remise à zéro

MITROU
Cartographie Impression Impression
Fig. 1
Informations générales
Numéro de notice 2684
Année de l'opération 2011
Date de modification 2017-12-06
Nature de l'opération Étude
Institution(s) American School of Classical Studies at Athens (ASCSA) - XIVe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques (ΙΔ' ΕΠΚΑ)
Fiche(s) associée(s) 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013
Notice
Sur la petite île de Mitrou, une nouvelle campagne d’étude s’est déroulée en 2011 :
  • L’étude de la céramique néolithique issue de la prospection de surface dans le quart Nord-Ouest de l’îlot a révélé que l’essentiel de ce matériel date du Néolithique Récent et du Néolithique Final.
  • L’étude de la céramique mésohelladique s’est poursuivie : outre la céramique grise minyenne déjà mentionnée lors des campagnes précédentes, on compte également des exemples de céramique à peinture mate et de céramique à peinture « terne » (dull-painted). L’étude de la céramique de l’HR IIIA-B en cours, a permis de préciser la date de destruction des quelques vestiges de construction découverts à l’intérieur du bâtiment F (sondage LM 785) à la fin de l’HR IIIB2 : ils sont contemporains du dépôt fouillé à l’intérieur des ruines du bâtiment D (LP 782 ; fig. 1).
  • Une séquence stratigraphique de douze niveaux de l’HR IIIC a été dégagée pour la région du bâtiment B. L’étude de la céramique de ce secteur révèle que le dromos et la chambre de la tombe 73 ont été remblayés entre le début et le milieu de l’HR IIIC et que le bâtiment B a été construit au milieu de l’HR IIIC. On a pu déterminer que le sol très fragmentaire fouillé dans la moitié Sud du bâtiment B est contemporain de la phase intermédiaire HR IIIC.2 à Tirynthe.
  • L’état de conservation de la céramique du bâtiment A soutient l’hypothèse de la datation de cet édifice au début de la période protogéométrique récente (LPG). L’étude de la céramique issue de la prospection de surface du quart Nord-Ouest de l’îlot s’est poursuivie ainsi que celle provenant du secteur à l’Est du bâtiment D (49 000 fragments) : dans le secteur Nord-Ouest, la période d’occupation s’échelonne entre l’HM et l’HR IIIA-B, tandis qu’à l’Est du bâtiment D, on observe le même déplacement de l’occupation vers le Sud, déjà constaté dans le secteur Nord.
Ces observations confirment l’hypothèse d’A. Van de Moortel selon laquelle le secteur à l’Est de la rue 1 et au Nord de la rue 2 aurait été occupé par une nécropole de l’HR I. La céramique HR IIIA-B est en effet exceptionnellement bien représentée dans le secteur Nord-Ouest de la prospection alors que le matériel de la même période est peu présent dans les secteurs fouillés de la région. C’est aussi de cette région que proviennent la majorité des figurines de terre cuite, ainsi qu’un fragment de grille en terre cuite et un certain nombre de tuiles en terre cuite qui n’ont pas encore été datées. On note par ailleurs des traces de production d’outils en pierre (obsidienne et silex).
  • L’étude des fragments architecturaux, datant de l’HA à la période protogéométrique, s’est également poursuivie.
Par ailleurs, l’étude du métal a révélé une production d’objets métalliques à petite échelle à toutes les périodes (HA-protogéométrique). On signale, parmi ces objets, un chaudron en plomb mis au jour dans un niveau de l’HR IIB dans le bâtiment H, au Nord du secteur de découverte des dépôts de murex (HR I et II) – les fouilleurs suggèrent que l’objet a pu servir dans le processus d’extraction de la pourpre.
Mots-clés Habitat
Chronologie Néolithique - Âge du bronze - Bronze moyen - Bronze récent
Bibliographie
Référence bibliographique D’après E. Zachou, A. Van de Moortel, rapport d’activités de l’ASCSA en 2011.
AD 66 (2011), B1, p. 501-502.
Auteur de la notice EfA
AVERTISSEMENT
La Chronique des fouilles en ligne ne constitue en aucun cas une publication des découvertes qui y sont signalées.
L'EfA et la BSA ne peuvent délivrer de copie des illustrations qui y sont reproduites et dont ils ne détiennent pas les droits.