Chronique des fouilles en ligne
Respecter   tous les
  au moins un
critère(s) de recherche    Plus une Moins une Remise à zéro

KALLITHÉA PHARSALON (ANT. PEUMA)
Cartographie Impression Impression
Fig. 1
Fig. 2
Fig. 3
Informations générales
Numéro de notice 248
Année de l'opération 2006
Date de modification 2009-09-29
Nature de l'opération Prospection
Institution(s) Institut canadien
XVe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques (ΙΕ' ΕΠΚΑ)
Fiche(s) associée(s) 2004 - 2006 - 2007 - 2010 - 2012 - 2013
Notice
En 2005 et 2006, les deuxième et troisième campagnes de prospection intensive, codirigées par A. Trifilias, S. Karapanou (XVe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques) et M. J. Haagsma [1], S. Gouglas (Institut canadien - Université d’Alberta), ont été menées dans plusieurs secteurs de la cité classico-hellénistique (fig. 1).
 
  • Secteur central – région de l’agora. — Dans la partie Nord-Est de l’agora, située entre les deux sommets de la cité, on a nettoyé un complexe de bâtiments, dont deux (1 et 2), sans doute publics, étaient construits en grand appareil (fig. 2). Le bâtiment 1 (nettoyé en 2004), de plan oblong, était sans doute un portique. Au Sud-Ouest de celui-ci, le bâtiment 2, de plan rectangulaire (17 x 14 m), comporte trois espaces communiquant entre eux ; à l’extérieur, du côté de son entrée (Nord) il y avait un puits. Entre ces deux bâtiments on en a repéré deux autres (3 et 4) de plus petite taille. Le bâtiment 3, de plan ovale (6,66 x 7,98 m), donnant vers l’Est, était construit en petits moellons dont certains se trouvent au-dessus des fondations du bâtiment 1, ce qui indique qu’il est postérieur. Le bâtiment 4 est pratiquement carré (10,10 x 10,32 m) et s’ouvre aussi à l’Est ; il renferme deux pièces et peut-être une cour. La datation et la fonction des bâtiments 3 et 4 demeurent inconnues.
  • Au Sud-Ouest des bâtiments 1 et 2, les travaux de nettoyage ont mis au jour deux autres bâtiments publics (5 et 6). Le bâtiment 5 est pourvu d’une grande cour rectangulaire, dans la partie Ouest de laquelle se trouve un petit édifice rectangulaire (5,8 x 5,6 m), probablement divisé en deux par un mur médian ; du côté de son entrée, à l’Est, on a découvert un petit autel formé de plaques posées de chant et, juste devant l’entrée, un bloc rectangulaire muni de trois protubérances (fig. 3). Ce petit édifice pourrait être un temple. D’autres pièces ont été repérées dans la grande cour du bâtiment 5. Au Sud et en contact avec celui-ci se trouve le bâtiment 6 (19,63 x 24,25 m) qui comporte au moins douze pièces et une cour, dans laquelle on a repéré une citerne souterraine qui conserve des traces d’enduit hydraulique et le départ de sa couverture voûtée. Au Sud-Est du bâtiment précédent se trouve le bâtiment 7 (20,30 x 9,86 m) qui compte au moins cinq pièces.
  • Secteur Est - quartier d’habitation. — Dans la partie Nord-Est du site, où se trouve le plus grand quartier d’habitation, on a nettoyé une maison isolée (bâtiment 8) de quatre pièces (à moins qu’il ne s’agisse de deux petites maisons partageant un mur mitoyen). D’importants travaux de nettoyage ont été menés dans une vaste maison (bâtiment 10, 19,45 x 14,60 m) constituée d’au moins sept pièces dont certaines donnent sur une cour située dans la partie Sud du bâtiment. Certains murs de cette maison étaient recouverts d’enduit peint en blanc et jaune vif. D’après des sondages exploratoires, il semble que les maisons furent abandonnés plus tard que les bâtiments publics de la région de l’agora.
  • Secteur Ouest.— La caractère des trouvailles dans ce secteur semble indiquer que cette partie de la ville fut utilisée comme espace à la fois domestique, religieux et industriel. Ici aussi les îlots d’habitation étaient séparés par un réseau régulier d’avenues et de rues mais les vestiges de constructions étaient moins denses que dans la partie Est de la ville. Les travaux de nettoyage ont été centrés sur le vaste bâtiment 11 (13 x 10,50 m), situé près de la porte Ouest de la cité. Couvert d’un toit en tuiles, il comportait trois pièces. L’absence de céramique commune semble exclure qu’il ait eu un usage domestique. - Des mesures par SIG relevées sur tous les murs visibles, aussi bien dans le secteur Est que dans le secteur Ouest, ont révélé un plan urbain parfaitement régulier ; les îlots de maisons (45 x 39 m environ) sont séparés par des avenues orientées Est-Ouest (larg. 5,80 m) et des rues orientées Nord-Sud (larg. 3,70 m).
  • Rempart. — On a aussi examiné les deux murs de fortification intérieurs (diateichisma I et II), situés de part et d’autre de l’acropole. Des travaux de nettoyage au diateichisma II (Nord) ont mis au jour les vestiges de la 49e tour à la jonction avec le rempart extérieur. D’autres tours près de l’acropole (41 et 45) portent des traces d’une occupation postérieure.
  • Tombes. — Trois tombes à tholos du début de l’Âge du Fer ont été repérées sur les versants Est et Sud du kastro, portant à sept le nombre total des tombes de ce type connues sur le site. On note aussi la présence de deux tombes à ciste.
Parmi le matériel recueilli, on mentionne une riche céramique datant pour l’essentiel des époques classique et hellénistiques ; très peu de tessons sont antérieurs ou postérieurs aux IVe et IIIe s. av. J.-C. On note aussi la présence de plusieurs monnaies datant de la seconde moitié du IVe (Larissa, Skiathos), du IIIe (Locris, Peumata) au IIe s. av. J.-C. (Élis).
 

[1] Nous remercions vivement Dr M. J. Haagsma pour les figures qu’elle nous a fournies.
Mots-clés Édifice Public - Édifice religieux - Espace public - Fortification - Habitat - Maison - Monnaie - Revêtements (mur et sol) - Sépulture - Stoa
Chronologie Âge du fer - Protogéométrique - Antiquité - Classique - Hellénistique
Bibliographie
Référence bibliographique AR 52 (2006), p. 76-78
AR 53 (2007), p. 46.
Auteur de la notice Anna TOUCHAIS
AVERTISSEMENT
La Chronique des fouilles en ligne ne constitue en aucun cas une publication des découvertes qui y sont signalées.
L'EfA et la BSA ne peuvent délivrer de copie des illustrations qui y sont reproduites et dont ils ne détiennent pas les droits.