Chronique des fouilles en ligne
Respecter   tous les
  au moins un
critère(s) de recherche    Plus une Moins une Remise à zéro

TEMPI. - Église byzantine
Cartographie Impression Impression
Fig. 1
Informations générales
Numéro de notice 2328
Année de l'opération 2012
Date de modification 2017-05-19
Nature de l'opération Fouille - Sauvetage
Institution(s) 7e éphorie des antiquités byzantines (7η ΕΒΑ)
Fiche(s) associée(s) 2009 - 2010 - 2012
Notice
Dans le cadre des travaux pour la nouvelle route nationale, les vestiges d’une église byzantine ont été découverts au lieu-dit Chani Kokonas, à 30 m à l’Est de l’auberge de l’époque byzantine, fouillée en 2010.
L’église, de 11,60 x 12 m, appartient au type à nef unique et portique ; elle comporte trois absides semi-circulaires à l’Est. Les traces de deux autels au niveau du bêma de l'abside centrale et de l'abside Sud ont été identifiés, ce qui indique l'aménagement d'une chapelle au Sud de la nef centrale. Sa construction date des Xe - XIe s.
Les murs sont conservés à faible hauteur (jusqu’à 0,50 m), tandis que le sol n’est pas préservé. Sous le portique Nord, des vestiges d'un état antérieur au reste de l'édifice ont été dégagés.
Au niveau du péristyle et autour de celui-ci, l’espace est occupé par une nécropole étendue : cinquante tombes, dont certaines à sépultures multiples, ont été dégagées jusqu’à présent. La phase d’utilisation la plus récente de la nécropole date du XIIe s.
À l’Est de l’église, la XVe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques a mis au jour un complexe d’édifices hellénistiques avec un sanctuaire et une nécropole.
Mots-clés Édifice religieux - Église - Nécropole - Sanctuaire - Sépulture
Chronologie Antiquité - Hellénistique - Période byzantine - Médiobyzantine
Bibliographie
Référence bibliographique
D’après le rapport transmis par S. Sdrolia.-424
Aussi : Ethnos du 01.02.12 - http://goo.gl/aLYY7
S. Sdrolia, Ανασκαφή βυζαντινού ναού με περιστώο και νεκροταφείο στα Τέμπη, ΑΕΘΣΕ 4 (2012) [2016], 419-424.
Auteur de la notice EfA
AVERTISSEMENT
La Chronique des fouilles en ligne ne constitue en aucun cas une publication des découvertes qui y sont signalées.
L'EfA et la BSA ne peuvent délivrer de copie des illustrations qui y sont reproduites et dont ils ne détiennent pas les droits.