Chronique des fouilles en ligne
Respecter   tous les
  au moins un
critère(s) de recherche    Plus une Moins une Remise à zéro

HALOS
Cartographie Impression Impression
Fig. 1
Fig. 2
Fig. 3
Fig. 4
Fig. 5
Informations générales
Numéro de notice 224
Année de l'opération 2005
Date de modification 2014-09-30
Nature de l'opération Fouille
Institution(s) The Netherlands Institute at Athens (NIA)
XIIIe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques (ΙΓ' ΕΠΚΑ)
Fiche(s) associée(s) 2000 - 2001 - 2002 - 2002 - 2004 - 2004 - 2005 - 2007 - 2009
BCH 128-129 [2004-2005] Chron., p. 1438-1439
Notice
En 2005, les fouilles menées par la XIIIe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques (Z. Malakassioti, V. Rontiri) en collaboration avec l’Institut néerlandais (R. Reinders) sur le site de l’antique Halos, près de Platanos Almyrou (lieu-dit Kéfalossi), ont été centrées sur la porte Sud-Est du rempart hellénistique (fig. 1). Onze sondages ont été ouverts aux abords de la porte (fig. 2) en vue d’en préciser le plan (nouveau relevé à l’aide d’une station totale) et de compléter les données sur la construction de ses fondations, son pavement et sa superstructure – sans doute en brique crue. La forme de cette porte, munie de deux tours et d’une cour intérieure (fig. 3), présente une grande analogie avec la porte de la Pnyx (colline des Muses) à Athènes. L’état de conservation actuel de la porte est dû aux effets de divers séismes (notamment celui de 265 av. J.-C.), aux altérations atmosphériques, ainsi qu’à l’installation d’une ferme (fin IIIe s. av. J.-C.) qui a apporté des modifications au plan originel du bâtiment (fig. 4 et 5). Deux autres portes d’Halos étaient construites sur ce même plan : la porte Sud et la porte Nord-Ouest.
Mots-clés Ferme - Fortification - Habitat - Porte
Chronologie Antiquité - Hellénistique
Bibliographie
Référence bibliographique Dickenson, C.,  Radloff, L.,  Reinders R., Pharos 13 (2005), p. 77-92.
AD 60 (2005), B1, p. 503-504.
Auteur de la notice Anna TOUCHAIS
AVERTISSEMENT
La Chronique des fouilles en ligne ne constitue en aucun cas une publication des découvertes qui y sont signalées.
L'EfA et la BSA ne peuvent délivrer de copie des illustrations qui y sont reproduites et dont ils ne détiennent pas les droits.