Chronique des fouilles en ligne
Respecter   tous les
  au moins un
critère(s) de recherche    Plus une Moins une Remise à zéro

KYTHNOS. - Ville haute
Cartographie Impression Impression
Fig. 1
Fig. 2
Fig. 3
Fig. 4
Fig. 5
Fig. 6
Fig. 7
Informations générales
Numéro de notice 2049
Année de l'opération 2010
Date de modification 2011-06-22
Nature de l'opération Fouille - Programmée
Institution(s) Université de Thessalie - éphorie des antiquités sous-marines (EEA)
Fiche(s) associée(s) 2005 - 2008 - 2009 - 2009 - 2010 - 2010 - 2011 - 2011 - 2012 - 2013 - 2015 - 2016
Notice
Les fouilles dans la ville haute de Kythnos, à Vryokastro, se sont poursuivies en 2010 dans le sanctuaire, sur la terrasse 4 et dans le bâtiment 5.

Les recherches se sont concentrées sur la partie occidentale de la Terrasse 4 (fig. 1-2). Le remplissage comportait d’importantes quantités de céramique et de mobilier, dont certains fragments ont pu être recollés avec des tessons recueillis antérieurement autour du temple (bâtiment 3). L’importante déclivité du terrain justifie l’aménagement et l’entretien de la terrasse : à l’intérieur de celle-ci, la fouille a mis au jour des cavités d’un diamètre important, correspondant peut-être à un système d’échafaudages mis en place lors de sa construction. Par ailleurs, un autre mur a été découvert (T 31), sur une longueur de 2,05 m. Il a été interprété comme un mur de soutènement plus ancien ou, à cause de son orientation perpendiculaire au mur de terrasse 4, comme un mur de renfort.
 
La fouille du Bâtiment rectangulaire 5 s’est poursuivie dans les pièces A, au Nord-Est du bâtiment, et B, au Sud-Est (fig. 3) :
  • la pièce B, au Sud-Est, est limitée par les murs extérieurs T1 et T4, ainsi que par les murs T6 (mur intérieur Ouest) et T8 (mur Nord entre les pièces A et B). Il s’est avéré que deux pierres identifiées en 2009 comme appartenant à un mur (T7) faisaient en réalité partie du sol dallé de la pièce (fig. 4). On a identifié une tranchée qui longeait le côté Est de la pièce, dans sa partie Nord, et qui contenait par places un matériel important (sans autre précision). Dans l’angle Sud-Est de la pièce, le rocher avait été taillé pour former un banc de forme carrée (0,70 x 0,57 x 0,48 m - fig. 5). En contact immédiat avec cette structure, un foyer a été découvert ; il est constitué de tuiles corinthiennes posées de chant et contenait des cendres (fig. 6). –  Dans la partie Nord de la pièce, le mur T8, entre les pièces A et B, repose sur le rocher naturel ; conservé dans sur une longueur de 3 m à partir du mur T1, il s’interrompt avec le rocher et dessine un angle droit avec le puissant mur de terrasse T9 qui se dirige vers le Sud et dont le remblai de fondations contenait de la céramique d’époque classique, ce qui confirme la date de construction du bâtiment. Ce mur T9, qui n’a pas encore été fouillé sur toute sa longueur, est fondé sur le rocher naturel et a une hauteur conservée de 1,70 m (fig.  7).
  • la pièce A, au Nord-Est du bâtiment, est limitée par les murs extérieurs T1 et T2. La fouille s’est poursuivie en profondeur sous le dernier niveau de circulation. Cette couche contenait des éclats de pierre et de la céramique classique. Près de l’angle Nord-Ouest de la pièce, a été découverte une canalisation qui traverse le mur T1 et dont l’extrémité à l’intérieur de la pièce est matérialisée par une tuile de joint de type corinthien. Dans la partie Est de la pièce, à environ 0,50 m du mur T2, des traces de feu ont été identifiées sur une zone d’environ 0,40 m de diamètre avec des fragments de vases brûlés.
Le mobilier recueilli permet de dater la construction du bâtiment de l’époque classique, tandis que l’importante quantité de matériel hellénistique atteste également une fréquentation à cette époque. Un certain nombre d’observations portent à croire que d’importantes restaurations ont été effectuées sur le bâtiment à l’époque hellénistique, en même temps qu’au temple (IIIe s. av. J.-C.), bien que cette observation ne puisse pas encore être confortée par la céramique actuellement en cours d’étude.
 
Mots-clés Édifice Public - Sanctuaire
Chronologie Antiquité - Classique - Hellénistique
Bibliographie
Référence bibliographique
Mazarakis-Ainian, A. (université de Thessalie), Kourkoumélis, D. (éphorie des antiquités sous-marines), rapport d’activité à Kythnos pour l’année 2010.
Auteur de la notice Catherine Bouras . - Dir. scientifique : D. MULLIEZ, C. AUBERT
AVERTISSEMENT
La Chronique des fouilles en ligne ne constitue en aucun cas une publication des découvertes qui y sont signalées.
L'EfA et la BSA ne peuvent délivrer de copie des illustrations qui y sont reproduites et dont ils ne détiennent pas les droits.