Chronique des fouilles en ligne
Respecter   tous les
  au moins un
critère(s) de recherche    Plus une Moins une Remise à zéro

MONT ATHOS. - Épigraphie
Cartographie Impression Impression
Informations générales
Numéro de notice 2025
Année de l'opération 2010
Date de modification 2011-06-06
Nature de l'opération Étude
Institution(s) Université de Thessalonique
Notice
Présentation de deux blocs inscrits conservés au Mont Athos et nouvelle lecture d’une inscription de Périnthos :
  • un décret honorifique pour Poplios Auios Niger. Il s’agit d’une inscription inédite conservée au monastère de la Grande Lavra et datant, d’après des critères paléographiques, du IIe s. apr. J.-C. L’auteur propose une restitution du texte et suggère que Poplios Auios Niger est honoré pour avoir exercé la fonction de prêtre peut-être de Zeus Ouranios (?) dans la ville d’Akrothooi : il est question de l’érection d’une statue et d’une exèdre (ou d’un portrait ?). La ville d’Akrothooi aurait prospéré au moins jusqu’au IIe s. apr. J.-C. Elle était par ailleurs sur la voie de communication entre Thessalonique d’une part, Thasos et le Nord-Ouest de l’Asie Mineure d’autre part ;
  • un sarcophage en marbre blanc (2,06 x 1,01 x 0,81 m) d’époque romaine, utilisé en remploi dans le monastère d’Esphigménos pour y conserver de l’huile. L’auteur soutient que la pierre, qui comporte deux inscriptions funéraires, est d’origine thasienne et que les institutions, dont celle de kosmopolis, qui sont mentionnées dans le premier texte, sont celles de la cité de Thasos ;
  • restitution de la ligne 4 de l’inscription I.Perinthos 297 : l’auteur propose de lire (…) ΚΑΙ ΚΟ]ΣΜΟΠΟΛΙΣ (…).
Mots-clés Inscription
Chronologie Antiquité - Romaine
Bibliographie
Référence bibliographique
Nigdélis, P.M., Από την ιστορία της Ακτής Χαλκιδικής. Με αφορμή δύο επιγραφές των αυτοκρατορικών χρόνων, HOΡΟΣ 17-21 (2004-2009) [2010], p. 455-472.
Auteur de la notice Catherine Bouras . - Dir. scientifique : D. MULLIEZ, C. AUBERT
AVERTISSEMENT
La Chronique des fouilles en ligne ne constitue en aucun cas une publication des découvertes qui y sont signalées.
L'EfA et la BSA ne peuvent délivrer de copie des illustrations qui y sont reproduites et dont ils ne détiennent pas les droits.