Chronique des fouilles en ligne
Respecter   tous les
  au moins un
critère(s) de recherche    Plus une Moins une Remise à zéro

VOLOS. - Kazanaki
Cartographie Impression Impression
Fig. 1
Fig. 2
Informations générales
Numéro de notice 1102
Année de l'opération 2004
Date de modification 2013-02-18
Nature de l'opération Fouille - Sauvetage
Institution(s) XIIIe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques
(ΙΓ΄ ΕΠΚΑ)
Fiche(s) associée(s) 2004 - 2008
Notice
La construction d’une route périphérique au Nord de Volos a occasionné la découverte, au lieu-dit Kazanaki, d’une tombe à chambre mycénienne intacte, autour de laquelle neuf autres tombes ont été fouillées (six d’époque mycénienne et trois d’époque romaine). Le dromos à l’avant du tumulus a été dégagé sur 8 m de longueur, mais il doit se prolonger dans le terrain voisin. La fouille de la tombe elle-même a débuté par le triangle de décharge, dont le passage est obturé par de la maçonnerie (fig. 1). Deux sépultures avec leurs offrandes ont été découvertes sur la surface supérieure du linteau de la porte, à l’intérieur du triangle de décharge. Les squelettes, entiers mais déplacés, d’une femme et d’un enfant étaient accompagnés l’un d’un sceau en agate et d’un pithos, l’autre d’un pot tripode.
La fouille de l’intérieur de la tholos a révélé une épaisse couche de cendres, de charbons et d’ossements brisés et d’offrandes, ainsi que quatre tombes en fosses creusées à même le sol (fig. 2). La tombe centrale, la plus grande, était placée en face de l’entrée et a été retrouvée vide, tandis que les trois autres, situées autour de la première, étaient scellées. Une des plaques de couverture comportait, sur sa face inférieure, un relief représentant une scène de chasse. Elle date de la fin du XVe ou du début du XIVe s. Le remblai trouvé à l’intérieur des tombes contenait des cendres et des ossements brûlés et quelques ossements non brûlés, ainsi que des objets brûlés, parmi lesquels on compte 42 vases, des fragments de bijoux en or (plus de 1000 perles dispersées, une bague), de la faïence et de la pâte de verre, des éléments en ivoire et des clous dorés, des plaquettes en or ou en pâte de verre représentant un homme barbu, des sceaux en améthyste, agate et cristal de roche, ainsi que de nombreuses lamelles d’or décorées, provenant peut-être des vêtements des défunts.
Il semble que les sept individus inhumés ont été placés, vêtus et parés, sur des brancards en bois décorés, puis sur un bûcher après un certain niveau de décomposition – une sorte de rituel d’inhumation secondaire –, et c’est le résultat de cette crémation qui aurait été placé dans les tombes en fosses, dans des fosses secondaires et enfin dispersé sur le sol de la tholos.
Par ailleurs une analyse des objets en or provenant de l’intérieur de la tombe (bijoux et ornements vestimentaires) a permis d’apporter des précisions sur la fabrication des objets (à froid, à partir d’une matrice), mais peu d’éléments sur l’origine précise du métal.
Mots-clés Métal - Parure/toilette - Sculpture - Sépulture - Verre
Chronologie Âge du bronze
Bibliographie
Référence bibliographique
Adrymi-Sismani, V., Alexandrou, S., Μυκηναϊκός θολωτός τάφος στη θέση Καζανάκη, ΑΕΘΣΕ 2 (2006) [2009], p.133-150.

Papathanasiou, A., Το ανθρωπολογικό οστεολογικό υλικό από τον Μυκηναϊκό θολωτό τάφο στη θέση Καζανάκι Βόλου, ΑΕΘΣΕ 2 (2006) [2009], p. 151-162.

Filomena Guerra, M., Röhrs, S., Salomon, J., Walter, P., Adrimi-Sismani, V., L’origine de l’or de la tombe mycénienne de Kazanaki, ΑΕΘΣΕ 2 (2006) [2009], p. 681-694.

V. Adrymi-Sismani, S. Alexandrou, AD 56-59 (2001-2004), p. 506-508.
Auteur de la notice Catherine Bouras . - Dir. scientifique : D. MULLIEZ, C. AUBERT
AVERTISSEMENT
La Chronique des fouilles en ligne ne constitue en aucun cas une publication des découvertes qui y sont signalées.
L'EfA et la BSA ne peuvent délivrer de copie des illustrations qui y sont reproduites et dont ils ne détiennent pas les droits.